image pour impression
Lundi 24 Avril 2017

Mot clé :
garderie

Mot clé :
calendrier

Mot clé :
seniors

Mot clé :
alsh

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé :
commissions

Mot clé :
terroir

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé moyennement utilisé :
manifestation

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé :
population

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé peu utilisé :
déchet

Mot clé :
vacances

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé :
deuxième

Catégorie :

CoCoKo : Découvrir


Catégorie :

CoCoKo : Vivre


Catégorie :

CoCoKo : La Com'com


Catégorie :

CoCoKo : Le Trèfle


Accéder à la page :
Notre territoire

Accéder à la page :
Nos villages

Accéder à la page :
- Présentation

Accéder à la page :
- Avenheim / Oovne

Accéder à la page :
- Behlenheim / Bahle

Accéder à la page :
- Berstett / Barschtett

Accéder à la page :
- Dingsheim / Dingse

Accéder à la page :
- Dossenheim-Kochersberg / Dosne

Accéder à la page :
- Durningen / Dernenge

Accéder à la page :
- Fessenheim-le-Bas / Fassne

Accéder à la page :
- Furdenheim - Férne

Accéder à la page :
- Gimbrett / Jémbratt

Accéder à la page :
- Gougenheim / Goene

Accéder à la page :
- Griesheim-sur-Souffel / Griese

Accéder à la page :
- Handschuheim / Handsche

Accéder à la page :
- Hurtigheim / Herige

Accéder à la page :
- Ittenheim / Itt'ne

Accéder à la page :
- Kienheim / Keane

Accéder à la page :
- Kleinfrankenheim / Frankne

Accéder à la page :
- Kuttolsheim / Kettelse

Accéder à la page :
- Neugartheim-Ittlenheim / Nejerde-Ettle

Accéder à la page :
- Pfettisheim / Pfetze

Accéder à la page :
- Pfulgriesheim / Filgriese

Accéder à la page :
- Quatzenheim / Zwatzne

Accéder à la page :
- Reitwiller / Reitwiller

Accéder à la page :
- Rohr / Rohr

Accéder à la page :
- Rumersheim / Ruemersche

Accéder à la page :
- Schnersheim / Schnarsche

Accéder à la page :
- Stutzheim-Offenheim / Stetze-Offne

Accéder à la page :
- Truchtersheim / Drüdersche

Accéder à la page :
- Willgottheim / Welde

Accéder à la page :
- Wintzenheim-Kochersberg / Wentzne

Accéder à la page :
- Wiwersheim / Wiwersche

Accéder à la page :
- Woellenheim / Wellne

Accéder à la page :
L'esKapade

Accéder à la page :
- Le lieu

Accéder à la page :
- Infos pratiques

Accéder à la page :
Musée

Accéder à la page :
- Expositions permanentes

Accéder à la page :
- Expositions temporaires

Accéder à la page :
- Infos pratiques

Accéder à la page :
- Publications

Accéder à la page :
- Exposition 2015

Accéder à la page :
- Exposition 2012-2013

Accéder à la page :
- Exposition 2010-2011

Accéder à la page :
- Exposition 2008-2009

Accéder à la page :
- Exposition 2004-2005

Accéder à la page :
Tourisme

Accéder à la page :
- Le Beau Jardin

Accéder à la page :
- Balades et randonnées

Accéder à la page :
- Souffel 2027

Accéder à la page :
Se restaurer

Accéder à la page :
Se loger
Exposition 2010-2011
Exposition "Rites et médecine d'antan" 

Cette exposition a présenté les soins médicaux appliqués dans le Kochersberg au début du XXe siècle. À cette époque la population se faisait déjà soigner par la médecine scientifique tout en pratiquant encore les rites de protection contre les caprices de la Nature et les forces du Mal. La médecine traditionnelle gardait toute la confiance de nos aïeux et l’usage de la phytothérapie faisait partie du quotidien.

 

 

 

 

La médecine scientifique

La médecine traditionnelle

 

Les deux grands volets de l’art de guérir, la médecine académique et la tradition populaire, n’ont pas évolué dans une méconnaissance réciproque. Elles ont cherché à conjuguer, dans la meilleure harmonie possible, leur savoir, leur savoir-faire et leur savoir-être. L’apport spécifique de la médecine traditionnelle était les croyances, d’origine religieuse, et parfois les superstitions. L’exposition présente différentes facettes des croyances traditionnelles :

 

Les rites de protection
Pratiqués tout au long de l’année et à toutes les étapes de la vie, ils procuraient la protection des personnes, des habitations, des animaux et des récoltes.

Les saints guérisseurs et les pèlerinages
L’invocation des uns et la fréquentation des autres devaient soit préserver de la maladie, soit en permettre la guérison. L’exposition montre les différents lieux où se rendaient les habitants du Kochersberg et la spécialité des saints en fonction du mal à guérir.

Les sources médicinales
ou l’usage codifié et complexe de la balnéothérapie et des bains.

La phytothérapie
La médecine par les plantes était utilisée au quotidien traditionnellement en infusion, en lotion et en inhalation.

Les soins par les minéraux
Les pierres et les métaux précieux, comme le cuivre, étaient sensés détourner les ondes maléfiques.

L’astrologie
On faisait appel à cette science pour les saignées et les ventouses.

Les guérisseurs
Dans le Kochersberg, certains restent vivants dans les mémoires, comme d’ Welser-Marie (Marie de Wilwisheim), de Schloofer von Dorelse (le dormeur de Dorlisheim), d’Aujegiglere von Offne (l’iridologue d’Offenheim) ou de Schnieder von Schaffhüse (le tailleur de Schaffouse-sur-Zorn).

La sorcellerie
Ses origines, ses rites, ses supports et ses superstitions remontent à la nuit des temps.

Différents tableaux mettent en scène :

Le médecin de campagne
On montrera l’évolution de sa formation à travers l’histoire de la faculté de médecine de Strasbourg et l’influence déterminante de certaines personnalités sur les soins pratiqués jusqu’à nos jours.

La sage-femme
Avec ce personnage-clé pour les familles, on aborde le sens profond de la médecine traditionnelle qui encadrait la naissance par des rites destinés à protéger la mère et l’enfant contre les forces démoniaques et la mort.

Le pharmacien
L’histoire de la profession qui se différencie en 1224 de la corporation des médecins pour former celle des apothicaires-épiciers. En 1777, les pharmaciens et les épiciers se séparent à leur tour. Les pharmaciens, les biologistes et les chimistes sont le moteur des progrès en médecine : la synthèse de l’aspirine.

Les sœurs gardes-malades et les infirmières
Auxiliaires médicales proches de la population, elles étaient formées aux nouvelles connaissances mais encore imprégnées des pratiques médicales traditionnelles.

Le chirurgien de la guerre de 1914
Durant les hostilités, l’utilisation d’armes nouvelles génère de nombreuses blessures souvent très complexes et nécessitant une grande dextérité; l’expérience acquise bénéficiera à l’ensemble de la population quand la paix sera enfin revenue.

L’exorciste
Cet homme d’église porte la difficile charge de chasser les démons qui se manifestent à travers des troubles neurologiques ou psychiatriques.

Le vétérinaire
Les soins aux animaux ont longtemps relevé de la compétence du berger. La première école de vétérinaires a été créée en 1764 ; l’art vétérinaire permit le traitement des animaux indispensables pour assurer la pérennité ou le développement de la ferme.

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10